Avertir le modérateur

05/12/2009

ZEINAB JALALIAN FEMME KURDE COMDAMNEE A MORT EN IRAN

Appel d'une Kurde sous menace d'exécution en Iran
 

 

 

AloZeynep_Celaliyan_Kampanya.jpgrs qu'elle risque d'être exécutée, une femme kurde Zeinab Jalalian a écrit une lettre aux défenseurs des droits humains, « La cour n'a pris que quelques minutes pour considérer mon cas et m'a immédiatement condamnée à mort. Je n'ai même pas eu d'avocats pour me défendre » dit-elle.

Madame Jalalian a besoin du soutien des défenseurs des droits humains et de toutes les femmes.

Née dans le sud du Kurdistan à Makou City, Zeinab Jalalian (زینب جلالیان) a été arrêtée au

milieu de l'année 2008 à Kermanshah. Présumée d’être membre du Party for a Free Life in

Kurdistan (PJAK), elle a été internée pendant huit mois sous la torture dans les prisons des services de renseignements, le Vevak. Le 14 janvier 2009, la Cour révolutionnaire l'a condamnée à mort en sept minutes, sans qu'elle ait eu d'avocat à ses côtés.

Après que la Cour suprême iranienne ait confirmé sa condamnation, Madame Jalalian - par l'intervention de sa famille le 26 novembre dernier, - a écrit une lettre à toutes les organisations de femmes et de défense des droits humains. La prisonnière politique kurde déclare:

« J'ai 27 ans et je suis une femme kurde. Je suis actuellement une prisonnière politique dans une prison iranienne. La condamnation à mort a été approuvée par la Haute Cour d'Iran. J'ai, en ce moment, des conditions de vie très difficiles. Je suis constamment mal traitée et torturée. La Cour qui m'a condamnée l'a fait en quelques minutes et sans présence d'un avocat. J'ai été condamnée à la peine de mort. Je n'ai même pas eu un avocat pour me défendre.

Le jugement a pris seulement quelques minutes. La cour a déclaré que j'étais «une ennemie de Dieu, et comme tous les autres ennemis de Dieu, [je serai] exécutée». Tous les juges ont voté en faveur de mon exécution. J'ai demandé la permission de dire au revoir à ma mère et ma famille, mais le juge m'a ordonné de me taire et a refusé. Je veux que tous les défenseurs des droits humains et des femmes prennent position contre cette injustice et qu'ils m'aident. »

Elle se trouve désormais à la prison de Sanandaj, sur le point d’être exécutée. La torture a gravement altéré sa santé, mais le régime lui refuse des soins et s’oppose toujours aux visites de sa famille.

Peine de mort : une barbarie

La peine capitale est une punition barbare et moyenâgeuse. Bien que 139 Etats aient aboli ou ne recourent plus de facto à cette peine, malheureusement 58 Etats, dont l’Iran, continuent à l’appliquer de nos jours.

Selon Amnesty international, 346 personnes ont été exécutées en Iran en 2008 et depuis début de cette année 266 autres ont subi le même sort.
ZEINAB JALALIAN.gif
Ces deux dernières années, le régime d’Iran a condamné à mort 13 prisonniers kurdes, politiques et de droit commun.

Le 11 novembre dernier, un prisonnier politique kurde dénommé M. Ihsan Fetahiyan a été exécuté par le régime iranien. Actuellement, 12 autres prisonniers kurdes attendent d’être exécutés. Il s’agit de : Ferzad Kemanger, Ferhad Wekili ve Eli Heyderiyan Fesih Yasemini, Rustem Arkiya, Ferhat Calıs, Ramazan Ahmet, Enwer Rostemi , Sakir Baki Seyd Sami Huseyni ve Seyd Cemal Muhemedi ile Mistefa Selimi Eyluyi.

Un document vidéo montrant l’exécution de cinq étudiants kurdes par le régime iranien a été transmis à l’extérieur du pays. Cette scène d’exécution survenue dans la ville de Kermanchah a été filmée au mois de juin dernier. Selon le Kurdistan United News Agency, les victimes étaient accusées d’activités politiques contre le régime. «L’une des victimes était âgée de 16 ans» selon l’agence kurde, qui ajoute que le régime aurait ensuite demandé aux familles des étudiants de

«payer une somme pour les charges encourues durant la prison et l’exécution de leurs enfants.» Voir vidéo :

Iran executed 5 students in Kurdish city KermanShan,plz help humanity& send this video to the world

En 2007, l’Union européenne a proclamé le 10 octobre la journée contre la peine de mort. Cependant, on observe avec inquiétude le silence des pays européens face aux exécutions en Iran.

La Maison populaire appelle les défenseurs des droits de l’homme, les organisations féministes, les parlementaires européens, l’opinion publique, les médias et tous les milieux concernés à se mobiliser pour sauver Mme Zeinab Jalalian, pour l’abolition de la peine de mort en Iran et dans des pays où cette punition est la plus répandue : l’Arabie Saoudite, la Chine, les Etats-Unis et le Pakistan.

Pour intIdamlar.pngervenir en faveur de Mme, Zeinab Jalalian, envoyez vos lettres aux adresses suivantes :

Mr. Mohammad Khazaee Permanent Mission of Iran at the United Nations 622 Third Ave. New York, NY 10017
Tel: (212) 687-2020 / Fax: (212) 867-7086 iran@un.int

Ali Reza MOAIYERI Ambassador Permanent Representative Permanent Mission of the Islamic Republic of Iran to the United Nations and other International Organizations, Geneva 28,ch.du Petit-Saconnex,1209 Geneva, Switzerland Tel.(41-22)332 21 00-21 Fax.(41-22)733 02 03 mission.iran@ties.itu.int

Dr. Manouchehr Mottaki Foreign Minister of the Islamic Republic of Iran Address : Ministry of Foreign Affairs , Imam Khomeini SQ, Tehran - Iran Tel : (0098-21) 61151 Fax : (0098-21) 66743149 Public Relations office:

0098 21 66739191 matbuat@mfa.gov.ir

United Nations High Commissioner for Human Rights ngochr@ohchr.org

United Nations High Commissioner for Refugees 1503@ohchr.org

10/08/2009

LIBERTE POUR LES SYNDICALISTES

Turquie : exigeons la libération inconditionnelle des responsables synKESK 1.jpgdicaux

Depuis quelques temps, le gouvernement turc fait systématiquement pression sur KESK (la confédération des syndicats du secteur public) avec des mises à pied, des licenciements, des enquêtes, des arrestations et des gardes à vue. L'opération contre KESK a commencé le 28 mai 2009 au petit matin (vers 4h00) lorsque 22 syndicalistes dont la secrétaire de la section féminine, Songül Morsümbül, l'ancien secrétaire général de KESK, Abdurrahman Daşdemir, la secrétaire de la section féminine d'EĞİTİM-SEN, Gülçin İsbert et son prédécesseur, Elif Akgül Ateş, ont été arrêtées. Ces arrestations ont porté le nombre des responsables de KESK emprisonnés à 32. Ces personnes sont détenues danskesk.jpg des établissements de « Type F », des petites prisons d'isolement. Le 28 mai 2009, le siège social de KESK, les bureaux de ses branches à Izmir et à Van ainsi que les maisons et les lieux de travail des détenus ont été perquisitionnés par la gendarmerie. Lors des fouilles du bureau de Songül Morsümbül à KESK, tous les documents officiels, nationaux et internationaux au sujet des luttes des femmes et de leurs activités syndicales ont été saisis et classés comme évidence de crime. Ces démarches enfreignent la Constitution et le Code de procédure pénale. En Turquie, des négociations sur les conditions de travail et de vie des employés du secteur public s’ouvrent le 15 août. KESK a pris les premières mesures pour transformer ces négociations en conventions collectives dès le 15 mai. KESK a organisé une grande démonstration contre les effets de la crise économique à Ankara le 29 novembre et à Istanbul le 15 février avec la participation de plus de 100 000 personnes. Le 1er mai, KESK a manifesté à la Place Taksim. Le 5 juin 2009, la manifestation du syndicat Eğitim-Sen (l’un des plus grands syndicats d’enseignants) a été dispersée par la police employant une extrême violence. KESK exige du gouvernement turc, la libération immédiate de tous les syndicalistes et toutes les mesures nécessaires pour garantir leur sûreté conformément aux normes internationales ratifiées par la Turquie.


Vous pouvez aider! Entrez votre nom et votre courriel et cliquez sur le bouton 'Envoi' au bas de cette page.

Nom:

[requis]

Courriel:

[requis]

Syndicat/organisation:

Votre pays:

Entrez votre message ici – ou utilisez le message existant.



 


Votre message sera envoyé aux adresses courriels suivantes bimer@basbakanlik.gov.tr, diyih@csgb.gov.tr,

cumhurbaskanligi@tccb.gov.tr, bilgiedinme@adalet.gov.tr, besir.atalay@icisleri.gov.tr, solidarity@kesk.org.tr

 

 

21/04/2009

GENOCIDE ARMENIEN PERPETREE PAR L'ETAT TURC (OTTOMAN)

Des intellectuels turcs ont pris position pour la reconnaissance du génocide arménien et ont présenté leurs excuses.


Extraits :

Lermenikatliam.pnge « nettoyage ethnique », perpétré par l’Etat ottoman en 1915, est qualifié aujourd’hui par l’Etat Turc, de « déplacement » et l’Etat refuse toujours d’admettre qu’il s’agit d’un « génocide » alors que les événements de 1915 correspondent à la description d’un « génocide » tel que celui-ci est défini par la Convention des Nations Unies. Si on regarde les choses définissant un génocide selon la Convention des N.U. signée le 11 décembre 1946 :

Les actes constituant un génocide :
Selon cette convention, si l’une des conditions suivantes est remplie pour éliminer une nation, un groupe ethnique, ou un groupe religieux partiellement ou totalement, il constitue un crime de génocide.

a) Assassiner des membres d’un Groupe ;
b) Endommager physiquement ou mentalement les membres d’un Groupe.
c) En calculant la destruction totale ou partielle d’un groupe, modifier délibérément les conditions de vie d’un Groupe.
d) Prendre des précautions pour empêcher des naissances au sein d’un Groupe.
e) Transférer par la force les enfants d’un Groupe à un autre groupe.

Comme on peut observer d’après ces articles, ce qui est perpétré par l’Empire ottoman est indéniablement un nettoyage ethnique, c’est-à-dire un génocide. D’ailleurs, avant même 1915, les recherches ont clairement démontré que les massacres de 1895-1896, les massacres de 1896 à Urfa, Birecik, Adiyaman, Besni, les massacres de 1909 à Adana, ont été perpétrés par le Comité Union et Progrès et Teskilat-i Mahsusa (Organisation spéciale) suite à la demande de l’Etat. Ces événements étaient des signes précurseurs du génocide attendu.

Qui étaient les acteurs principaux de ces massacres en 1915 ?

….
Résumé CVAN : L’auteur résume les événements historiques en commençant par les massacres de 1894 – Abdul Hamid II, elle dénonce une par une les organisations telles que Union et Progrès, Teskilat-i mahsusa, les idéologues, les médecins comme Mehmet Talat Pasa, Ismail Enver Pasa, Ahmet Cemal Pasa, Ziya Gökalp, Dr. Bahaettin Bakir, Dr. Nazim.)

Nous savons tous que les événements vécus en 1915 étaient un génocide et que c’était le 1er génocide du 20ème siecle. Le processus de construction de l’Etat Nation et la Turquisation de l’Anatolie a ainsi commencé.
Plus tard Hitler allait se baser sur ce génocide impuni.

… Et on va observer que ce génocide a constitué un exemple pour les suivants.

… En 1986 lors des discussions au Sénat des Etats-Unis, il a été signalé que l’indifférence de l’humanité devant le génocide des Arméniens avait ouvert la voie au génocide des juifs.

….

En conséquence du génocide, plus d’un million d’Arméniens sont morts. Malheureusement les puissances européennes n’ont pu ou n’ont pas voulu empêcher ces massacres. Pire encore, elles n’ont pas fait le nécessaire pour punir les coupables à la fin de la 1ère guerre mondiale. Les souffrances et les massacres vécus à cette époque se sont enfoncés dans l’obscurité de l’histoire et ont été oubliés.
….

Résumé *CVAN : l’auteur explique ensuite la naissance du fascisme turc comme conséquence du génocide et l’oppression actuelle du peuple kurde. Elle dit qu’il faut que la Turquie affronte son passé comme l’a fait l’Allemagne. Elle dit que le peuple turc doit apprendre son histoire et apprendre à respecter les souffrances pour que les sentiments de haine et de vengeance disparaissent.dersim.jpg

Présenter nos excuses aux Arméniens est notre devoir humain et il doit être fait de toute urgence. Mais nous ne pouvons pas attendre qu’un système inhumain puisse exprimer des sentiments humains. C’est pour cette raison que ce sont les intellectuels de ce pays qui peuvent montrer ce courage.

Car l’Intellectuel n’a pas d’idéologie, ne peut pas en avoir.
L’intellectuel n’est pas un militant. Encore moins le pion du pouvoir. Il ne peut pas exprimer uniquement les choses qui plaisent au pouvoir, il est obligé d’exprimer même les paroles qui le dérangent.

L’intellectuel est objectif, humaniste et démocrate. Il est conditionné pour dire la vérité et uniquement la vérité.
L’Intellectuel est tenu de s’éloigner des sentiments de supériorité, de pouvoir, de chauvinisme, de racisme ; car l’intellectuel est obligé de respecter et de défendre la liberté, l’égalité, la paix et la fraternité.

Voilà pourquoi, lorsque nos « vrais intellectuels » deviendront plus sensibles, plus démocrates, plus humanistes, plus objectifs et plus courageux, plus audacieux que « les faux intellectuels », alors à ce moment-là, la Turquie pourra avancer vers la PAIX.
http://www.ozurdiliyoruz.com/destek.aspx

*CVAN  Colectif Van

19/03/2009

PETITION POUR LEYLA ZANA

 

zana.jpgLeyla Zana için imza kampanyası
Campagne de signature pour Leyla Zana
Signature campaign for Leyla Zana
Leyla Zana, Kürt ve kadın olmanın her türlü zorluğunu yaşamış bir insan.

Çok genç yaşta evlendi, çocuk sahibi oldu. Yine çok genç yaşta iken eşi cezaevine girdi, yıllarca, cezaevi kapılarında bekledi. Aktif politikaya girdi.

Mecliste halkının sözcüsü olmak istedi. Ancak Kürt sorununa yönelik çözümsüzlük politikaları sonucu cezaevine girdi. 15 yıl ceza aldı.

Cezaevindeyken hastalandı. Tahliye olmasına imkân sağlayan Adli Tıp raporunun varlığına rağmen tahliye olmak istemedi.

Cezaevinden çıktı, yıllarca ayrı kaldığı çocuklarına kavuştu. Bir yandan da fikirlerini toplumla paylaşmaya devam etti. Ancak şiddet yanlıları bir kez daha Leyla Zana'ya tahammül edemediler. Leyla'ya yaptığı konuşmalar nedeniyle 10 yıl hapis cezası daha verildi. Dosyası Yargıtay'da.

Bu kez izin vermeyelim!

Çünkü Leyla Zana ve onun gibi sistemden farklı olan, düşüncelerini dile getiren diğer insanlar hapishanede oldukça, bizler de özgür olamayacağız.

Bu metne imza vererek Yargıtay'ı Leyla Zana'ya ilişkin vermiş olduğu kararı bozmaya, TBMM milletvekillerini de, "düşünceyi ifade" önündeki her türlü yasal engelli kaldırmaya davet edelim.
Leyla Zana est une personne qui a vécu toutes les difficultés d'être kurde et femme.

Elle s'est mariée très jeune, a eu des enfants. Très vite, son mari a été emprisonné et elle a attendu pendant des années devant les portes de la prison. Elle s'est engagée dans la vie politique.

Elle voulait faire entendre la voix de son peuple dans l'Assemblée Nationale. Toutefois, elle a été emprisonnée en raison de la politique sans issue sur le problème kurde. Elle a été condamnée à 15 ans.

En prison, elle est tombée malade. En dépit de l'existence du rapport médico-légal qui lui aurait permis d'être libérée, elle n'a pas voulu d’une libération dans ces circonstances.

A sa sortie de prison, elle a rejoint ses enfants dont elle avait été séparée pendant de longues années. En même temps, elle a commencé à partager ses idées avec la société. Toutefois, les adeptes de la violence n'ont encore une fois pas supporté la présence de Leyla Zana. Leyla a été condamnée à dix ans de prison pour ses prises de parole. Son dossier se trouve actuellement à la Cour de cassation.

Ne permettons pas à nouveau son emprisonnement!

Parce que tant que Leyla Zana ainsi que ceux et celles qui expriment leurs idées contestataires sont en prison, nous ne serons pas libres non plus.

En signant ce texte, appelons la Cour de cassation à casser le jugement contre Leyla Zana et exigeons des parlementaires de supprimer tous les obstacles juridiques face à liberté d’expression des opinions.
Leyla Zana is a person who has lived through all the difficulties of being a Kurd and a woman.

She married very young, had children. Again when she was very young, her husband went to jail and she waited for years at the gates of prison houses. She entered active politics.

She wanted to raise her people's voice. However, she went into prison as a result of the deadlock policies on the Kurdish problem. She was sentenced to 15 years.

While in prison, she got ill. In spite of the existence of the forensic report that enabled her to be discharged, she did not want to in those cicumstances.

She came out of prison, rejoined her children from whom she was separated for long years. At the same time, she started to share her ideas with the society. Again, adepts of violence could not support Leyla Zana's presence. Leyla was sentenced again to ten-year prison for her speeches. Her file is now at the Cassation Court.

Let us not allow this time her imprisonment!

As long as Leyla Zana and people like her who are not yielding to the system and who express their ideas remain in prison, we will not be free either.

By signing this text, let us invite the Cassation Court to annul the sentence against Leyla Zana, and ask the members of Parliament to remove all sorts of legal obstacles in front of free expression of opinions.

Ayhan Bilgen, Ayşan Sönmez, Ayşe Akdeniz, Ayşe Hür, Bilgesu Erenus, Can Başkent, Cengiz Güleç, Cuma Boynukara, Cüneyt Yalaz,
Doğan Özgüden, Erdir Zat, Eren Keskin, Ergin Cinmen, Erol Özkoray, Ersin Kalkan, Ferhat Kentel, Ferhat Tunç, Filiz Koçali, Günay Aslan, Gülten Kaya, Hakan Tahmaz, Halil Savda, Halime Güner, Haluk Tekeli, Hidayet Şevkatli Tuksal, Hilal Kaplan, Hülya Tarman, Hürriyet Şener, Hüseyin Çakır, İnci Hekimoğlu, İnci Tuğsavul, İsmail Beşikçi, Jale Parla, Leman Yurtsever, Mehmet Atak, Meltem Arhavi, Metin Aydın, Metin Göksel, Murat Çakır, Mustafa Elveren, Nebile Irmak Çetin, Necmiye Alpay, Nil Demirkazık, Nilgün Yurdalan, Oğuz Sönmez, Orhan Miroğlu, Perihan Mağden, Ragıp Duran, Ragıp Zarakolu, Selami İnce, Semra Somersan, Sevim Soylu, Seydi Fırat, Sibel Özbudun, Sinan Kara, Şanar Yurdatapan, Şebnem Korur Fincancı, Şeymus Diken, Taha Parla, Taner Koçak, Tayfun Gönül, Tayfun İşçi, Tayfun Mater, Taylan Tosun, Temel Demirer, Ülker Uncu, Yasemin Öz, Yeşim Dorman, Yıldız Ramazanoğlu, Zeynep Bayramoğlu, Zeynep Gambetti, Zeynep Tanbay, Ziya Yüğrük.


İmzanız için adres - Adresse pour votre signature -
Address for your signature

http://leyla-zana.blogspot.com/
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu