Avertir le modérateur

25/11/2009

LE MASSACRE DE DERSIM RELANCE LA QUESTION DU GENOCIDE DES ARMENIENS

La question du Dersim en Turquie relance la question du génocide des Arméniens

 

dersim katliami.jpgNote de la rédaction : Rappellons qu’au début des débats au Parlement turc sur la question kurde, l’un des vice-présidents du CHP, Onur Öymen, a provoqué un tollé, en citant la répression contre les Kurdes alévis du Dersim comme un exemple de lutte contre le terrorisme.

Si le Dersim était un massacre, quelles sont les autres choses ? par Ertugrul Ozkok

Une des choses que nous avons à discuter est celle-ci : Est -ce que le parti du Peuple Républicain ou CHP va-t-il perdre des voix à cause des remarques d ’Onur Oymen sur la révolte du Dersim ?

Les discussions sur l’incident prennent une tournure différente, une tournure pour arranger un grand nombre en politique interne. Je n’aime pas Oymen comme politicien. Je l’ai beaucoup critiqué dans le passé. Et je crois que son imprudence dans cet incident nuit au CHP.

Cependant, je ne peux pas m’aider moi-même mais me pose la question suivante : Est-ce que le parti Justice et Développement, ou AKP, profite de cette discussion en cours car Oymen continue à nuire au CHP ?

On va faire une autocritique ici. Regardons et voyons quel genre de situations nous devons être prêts à discuter sur la révolte au Dersim :

Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a choisi les mots “ massacre du Dersim ” quand il a critiqué les remarques d’Oymen tayip erdogan.jpgpendant une session plénière au Parlement. M. Premier ministre avait publié une déclaration récemment sur “ le massacre au Darfur. ” Il avait dit “ les Musulmans ne commettent pas de massacre ... ” (Selon quelques sources, il n’a pas dit “ ne commettent pas ... ” mais “ ne peuvent pas commettre ... ”. Qui, alors, a bombardé les cavernes et a coupé les gorges des Kurdes Alévis dans le Dersim ?

Étaient-ils “ des Turcs chrétiens ? ”

Le premier résultat avantageux du débat “sur le Dersim” est cela : Cela signifie que les Musulmans commettent ou peuvent commettre un massacre. Alors nous devons prendre le deuxième pas :

Nous ne devons pas refuser une catégorisation semblable pour les événements dans le Darfur. Si le PrésidKURDISTAN2.jpgent soudanais Omar Al-bashir est offensé, nous avons une excuse pour la politique étrangère alors :

“ Regard mon ami ! J’appelle ce que mon propre peuple a commis un "massacre" donc ne soyez pas offensé par mes remarques. ”

Allons sur une question plus grande maintenant : la Turquie a énormément profité des remarques malheureuses d’Oymen sur la révolte du Dersim. Même si je ne connaissais ps grand chose de l’incident du Dersim j’ai appris maintenant.

Laissez-moi faire une confession ici : j’ai pensé que c’était une des 28 suppressions de révoltes Kurdes. Mais maintenant je lis des livres sur le Dersim. Mais je n’ai pas été capable d’obtenir une réponse encore : Combien de gens sont morts dans l’incident du Dersim ?

J’ai vérifié les chiffres ; quelque part entre 7000 et 90000 personnes ont été tuées : la deuxième question est celle-ci : si le meurtre de 7000 à 90000 personnes est “un massacre”, selon même la plupart de voix officielle, alors comment devons-nous appeller les pertes dans la question arménienne ?

Selon les aTURC.jpgllégations arméniennes, un total de 1,5 million de personnes a été tué en 1915. Mais disons que le chiffre des morts était de 600000. Combien cela fait-il de fois plus que ceux qui ont été tués dans le Dersim ? Si le nombre de morts dans le Dersim était de 7000, c’est 200 fois plus ; si 90000 alors 17 fois plus. Oui, si l’incident du Dersim était un massacre, quel était donc l’incident arménien ?

Doit-on l’ appeler un grand massacre, énorme ou un énorme tuerie de masse ? Comme cette question est posée à l’autorité supérieure en Turquie, quelle sera “ la réponse officielle ? ” Elle dira probablement “ ne soyez pas dur avec vous-même. Il y a un terme universel employé pour cela et il commence par ‘soit-disant’ .... ”

Le débat sur le Dersim dans le Parlement signifie que nous refusons nos “ thèses officielles d’histoire. ” C’est excellent, mais comment arriverons-nous à adopter un language politique officieux à la maison et un language officielle à l’étranger ?

Les politiciens exploitant la révolte du Dersim pour un électoral doivent se concentrer sur cela, aussi.

Mon dernier mot est cela : Les remarques d’Oymen n’étaient pas trop intelligentes. Mais cela ne peut pas être une bonne chose de les employer comme des trucs politiques.

Si nous réussissons avec succès à révéler ce qui a été fait à notre propre peuple dans le Dersim, donc les débats sur le Dersim pourront être extrêmement utiles.

* M. Ertugrul Ozkok est le rédacteur en chef du quotidien Hürriyet

Article publié vendredi 20 novembre 2009

 

Commentaires

J'aime bien votre blogging, je vous laisse cette remarque pour vous encourager à le maintenir à jour.

Écrit par : france honduras coupe du monde | 15/06/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu