Avertir le modérateur

07/10/2009

ATTENTION FASCISM TUE

Manifestation de la jeunesse contre le FMI et la violence policière à Istanbul

cpaitalist system.jpgLa police turque a fait usage de gaz lacrymogène et de canons à eau pour disperser mardi à Istanbul près de 2.000 jeunes et en a arrêté près de 80 au cours d'une manifestation émaillée d'incidents contre le FMI et la Banque mondiale, qui ont leur réunion annuelle dans la capitale économique de la Turquie.

Aux cris de "Vive la liberté!" et "FMI, casse-toi de notre ville!", les manifestants s'étaient rassemblés sur la place Taksim, près du centre de conférences où se déroulait la séance inaugurale. Des unités de la police anti-émeutes ont chargé pour les repousser.

Certains jeunes ont érigé des barricades avec des poubelles métalliques et des chariots de supermarchés, tirant sur la police avec des frondes.

En fin de matinée, environ 300 jeunes ont saccagé, et dans certains cas pillé, au moins sept agences bancaires et deux supermarchés, dans le centre-ville, tandis que des passants et habitants du quartier avaient trouvé refuge dans deux hôpitaux proches.

Le gouverneur d'Istanbul, Muammer Güler, a fait état d'environ 80 arrestations et d'un policier blessé dans les heurts sporadiques qui se sont déroulés toute la journée.

"Aujourd'hui, les syndicats ont fait des déclarations sur la place Taksim. C'était leur droit, mais des groupes clandestins ont jeté des coktails Molotov (...) sur la police pour créer un incident. C'est dans ce contexte que la police a utilisé la force", a déclaré M. Güler, cité par l'agence de presse Anatolie.

Un homme âgé de 55 ans qui se trouvait dans la zone des manifestations a par ailleurs succombé à un malaise cardiaque, a rapporté Anatolie.

Les manifestants, pour la plupart des étudiants et des lycéens, s'étaient rassemblés à l'appel d'organisations de gauche et de syndicats, sous des banderoles déclarant notamment : "FMI ami du patronat, ennemi des travailleurs", "Un autre monde est possible", et "Votre démocratie est une dictature, votre économie est un esclavage, allez-vous en, bandits".
fasism.jpg
"Notre mouvement continuera tant que le FMI n'aura pas quitté notre pays, le Proche-Orient et le monde. Le FMI est l'assassin des peuples", a déclaré à l'AFP un jeune manifestant au visage masqué, parlant sous couvert de l'anonymat.

La réunion annuelle du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale s'est ouverte officiellement mardi, dans un centre de congrès situé à quelques centaines de mètres du lieu de la manifestation.

 

 

2e Journée: Canons à eau, gaz lacrymogène contre des manifestants anti-FMI à Istanbul

La police d'Istanbul a utilisé pour la deuxième journée consécutive canons à eau, gaz lacrymogène et véhicules blindés pour disperser mercredi des manifestants qui protestaient contre le FMI et la Banque mondiale, qui achevaient leur réunion annuelle dans la métropole turque.

Les policiers anti-émeutes ont chargé près de 300 jeunes qui s'étaient rassemblés dans le quartier de Pangalti, sur la rive européenne de la métropole, scandant "Va-t-en FMI, ce monde nous appartient" alors qu'ils voulaient marcher en direction du centre de congrès, à quelques centaines de mètres, où se tenaient les réunions, a constaté l'AFP.

Les protestataires, pour la plupart masqués, et membres d'organisations d'extrême-gauche et anarchistes, ont répliqué avec des pierres et des frondes lançant des billes de métal.

Tout comme la veille, un groupe d'une centaine de manifestants, dont des étrangers, vraisemblablement des Allemands, ont saccagé à coups de barres de fer et de pierres au moins cinq succursales bancaires, un supermarché et un fast-food, dans le centre-ville, avant de perturber la circulation sur une autoroute périphérique, sans que la police n'intervienne.

Les protestataires scapitalism.jpg'en sont aussi pris sur cette route à une voiture de police qu'il ont pris pour cible avec des pierres. Un policier a bord du véhicule a réagi en tirant des coup de feu en l'air par la fenêtre.

Les jeunes ont aussi lancé à ce moment des pierres sur des policiers en moto, renversant l'un d'eux.

La police a procédé mercredi à 25 interpellations, qui viennent s'ajouter à 103 arrestations réalisées la veille, a affirmé le gouverneur d'Istanbul, Muammer Güler, cité par l'agence de presse Anatolie.

Mardi, la police stambouliote était violemment intervenu contre quelque 2.000 manifestants et casseurs qui manifestaient contre les organisations monétaires, arrêtant 96 d'entre-eux sur la place centrale de Taksim, selon un communiqué de la police.

Un homme âgé de 55 ans qui se trouvait dans la zone des manifestations a par ailleurs succombé à un malaise cardiaque.

Taksim était quadrillée mercredi par de nombreux policiers, empêchant tout rassemblement.

La réunion annuelle du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale, ouverte officiellement mardi, s'est achevée mercredi.

Environ 10.000 policiers et 1.600 vigiles ont assuré la sécurité de la réunion. ( 7 oct 2009)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu