Avertir le modérateur

10/08/2009

LIBERTE POUR LES SYNDICALISTES

Turquie : exigeons la libération inconditionnelle des responsables synKESK 1.jpgdicaux

Depuis quelques temps, le gouvernement turc fait systématiquement pression sur KESK (la confédération des syndicats du secteur public) avec des mises à pied, des licenciements, des enquêtes, des arrestations et des gardes à vue. L'opération contre KESK a commencé le 28 mai 2009 au petit matin (vers 4h00) lorsque 22 syndicalistes dont la secrétaire de la section féminine, Songül Morsümbül, l'ancien secrétaire général de KESK, Abdurrahman Daşdemir, la secrétaire de la section féminine d'EĞİTİM-SEN, Gülçin İsbert et son prédécesseur, Elif Akgül Ateş, ont été arrêtées. Ces arrestations ont porté le nombre des responsables de KESK emprisonnés à 32. Ces personnes sont détenues danskesk.jpg des établissements de « Type F », des petites prisons d'isolement. Le 28 mai 2009, le siège social de KESK, les bureaux de ses branches à Izmir et à Van ainsi que les maisons et les lieux de travail des détenus ont été perquisitionnés par la gendarmerie. Lors des fouilles du bureau de Songül Morsümbül à KESK, tous les documents officiels, nationaux et internationaux au sujet des luttes des femmes et de leurs activités syndicales ont été saisis et classés comme évidence de crime. Ces démarches enfreignent la Constitution et le Code de procédure pénale. En Turquie, des négociations sur les conditions de travail et de vie des employés du secteur public s’ouvrent le 15 août. KESK a pris les premières mesures pour transformer ces négociations en conventions collectives dès le 15 mai. KESK a organisé une grande démonstration contre les effets de la crise économique à Ankara le 29 novembre et à Istanbul le 15 février avec la participation de plus de 100 000 personnes. Le 1er mai, KESK a manifesté à la Place Taksim. Le 5 juin 2009, la manifestation du syndicat Eğitim-Sen (l’un des plus grands syndicats d’enseignants) a été dispersée par la police employant une extrême violence. KESK exige du gouvernement turc, la libération immédiate de tous les syndicalistes et toutes les mesures nécessaires pour garantir leur sûreté conformément aux normes internationales ratifiées par la Turquie.


Vous pouvez aider! Entrez votre nom et votre courriel et cliquez sur le bouton 'Envoi' au bas de cette page.

Nom:

[requis]

Courriel:

[requis]

Syndicat/organisation:

Votre pays:

Entrez votre message ici – ou utilisez le message existant.



 


Votre message sera envoyé aux adresses courriels suivantes bimer@basbakanlik.gov.tr, diyih@csgb.gov.tr,

cumhurbaskanligi@tccb.gov.tr, bilgiedinme@adalet.gov.tr, besir.atalay@icisleri.gov.tr, solidarity@kesk.org.tr

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu