Avertir le modérateur

07/06/2009

NON A LA REPRESSION CONTRE LES KURDE DE FRANCE

KNK: Non à la répression contre les kurdes de France!

Le communiqué du Congrès National du Kurdistan (KNK):

t polis.jpgDepuis plusieurs décennies que les kurdes fuient leur terre natale pour venir se réfugier en Europe. Malheureusement, les années passent et la situation du peuple kurde ne s'améliore guère. La répression est aujourd'hui plus forte qu'hier. En Turquie notamment. Depuis quelques mois une vague d'arrestations sans précédent a été menée contre les acteurs civils et politiques kurdes en Turquie. Plus d'un millier d'interpellations ont eu lieu en quelques jours parmi les dirigeants et les membres du Parti pour une Société Démocratique et du syndicat KESK (Syndicats des travailleurs de la fonction publique).

Une telle répression est devenue l'apanage des tous les défenseurs des droits de l'Homme et des droits des kurdes en Turquie. Mais que dire de la répression européenne et française?.

En effet, depuis quelques années il semble que la diplomatie turque qui demande aux autorités européennes de limiter les activités politiques des kurdes en Europe aboutissent peu à peu à leurs fins.

Depuis quelques mois, les arrestations en France dans les milieux culturels, associatifs et politiques kurdes se font de plus en plus fréquentes. Ce comportement de la France, qui se déclare contre l’entrée de la Turquie à l’Union Européenne, nous inquiète beaucoup. Est-ce n’est pas une meilleure geste aux autorités turques qui veulent intensifier la sale guerre contre les Kurdes ?.

L'association kurde de Paris, le Centre Culturel Kurde, et celle de Marseille, La Maison du Peuple kurde, ont été perquisitionnées pendant ces derniers mois. De nombreux membres de ces associations ont été arrêtés et placés en détention.

Les organisations kurdes en Europe sont particulièrement émues par ces évènements malencontreux. Nous estimons ce comportement des autorités françaises comme un soutien aux milieux turcs qui ne sont pas pour un processus de paix et de réconciliation entre les Kurdes et la Turquie.

Les Kurdes arrêtés n’ont fait aucune activité à l’encontre de la justice française. Il faut que les autorités françaises se rendent compte de ce genre d'agissement qui encouragent un comportement encore plus musclé des autorités turques qui elles n'hésitent plus à condamner des kurdes pour de simples discours prononcé en langue kurde.

Le Congrès National du Kurdistan condamne fermement la violence menée contre les Kurdes qui sont toujours pour un processus de paix. Il faut savoir que le mouvement kurde est dans un processus du cessez le feu depuis 13 avril 2009 et il vient de le prolonger afin de donner une chance aux efforts menés en faveurs du dialogue pour trouver une solution à l question  kurde. Les Kurdes réclament des droits, ils se défendent et ils résistent, exactement comme l'ont déjà fait d'autres Résistants bien plus illustres en France, où les kurdes vivent et aspirent à en partager les valeurs.

Nous demandons aux autorités françaises de revoir immédiatement leur politique en vers les Kurdes et la corriger d’une manière raisonnable. ( 4 juin 2009)

 

Comme le disait le Che : « Mieux vaut mourir debout que vivre à genoux ! »

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu