Avertir le modérateur

15/04/2009

DUR D'ETRE KURDE! EN TURQUIE

 


Dur d'être kurde! Rafle en Turquie contre le DTP

 

 

 

 

 

 

Depuis lDTP.jpge 14 avril à l’aube, plusieurs opérations d'arrestations visent plusieurs centaines de cadres, à tous les niveaux du Parti pour une Société Démocratique, le DPT, qui vient de remporter une victoire sans appel dans les régions kurdes aux dernières élections municipales du 29 mars 2009. 

 

Les opérations ont  eu lieu dans 13 départements : Diyarbakır, İstanbul, Ankara, Aydın, Adana, Elazığ, Antep, Urfa, Şırnak, Hakkari, Bingöl, Van, Batman, Mardin


           Le peuple Kurde  condamne  fermement les opérations, et nous appelons les autorités compétentes à libérer immédiatement les personnes interpellées : Nous déclarons que  Ces opérations ces sont des démonstrations claire de l'incapacité du gouvernement à accepter le résultat des élections (du 29 mars 2009). Nous savons aussi que Les opérations ont  eu lieu conformément à des directives de Premier ministre Turc Tayip ERDOGAN et le gouvernement Intégriste,  Nationaliste du AKP. Nulle force ne pourra faire écrouler le DTP qui est aujourd'hui la quatrième force politique de la Turquie et la première force politique en Kurdistan.  Nous allons continuer notre combat démocratique avec courage et détermination, quel qu’en soit le prix".

 

            La pilule est en effet amère, pour le gouvernement turc : Le DTP a remporté 10 assemblées départementales, une ville métropolitaine et ses 4 arrondissements, 7 villes préfectures, 90 communes dont 51 grandes agglomérations, soit une centaine de mairies ; le nombre de villes kurdes dirigées par le DTP a donc doublé, malgré les fraudes dénoncées notamment par une délégation Solidarité Liberté de Marseille qui se trouvait à Agri au moment des élections : "le Préfet, sur ordre de l’AKP – (le parti gouvernemental, Islamo-Nationaliste)  - a inversé les résultats électoraux pour ne pas reconnaître la victoire du DTP. Ce non-respect du suffrage universel a provoqué des manifestations de protestation des habitants, qui ont été violemment réprimées par la police et l’armée. De nombreux blessés sont à déplorer, parmi lesquels des élus du DTP. En outre, des dizaines d’arrestations ont eu lieu".

            La seule façon pour le Pouvoir islamique de reprendre la main, avec la bénédiction Mr, Obama,  le Président des Etats-Unis d’Amérique, qui à rendu visite à la Turquie de diaboliser le DTP en l'accusant d'être en lien avec une organisation terroriste et de le faire interdire.

              Nous voulons rappeler que, depuis sa création le DTP est menacé d'interdiction par le gouvernement turc. Aujourd’hui tous les moyens de l’état sont utilisés pour empêcher le Peuple Kurde et ses organisations démocratiques d’exprimer sa volonté.

 
            Il faut rappeler que cette opération a été effectuée deux jours après la déclaration d’une cessez  le feu  bilatérale décidé  par le mouvement kurde KCK, pour trouver une solution politique et pacifique à la question Kurde.  Donc, il est évident que l’état turc et son gouvernement sont en faveur de la continuation de la sale guerre, contre le peuple Kurde, ses représentent légaux et ses élus.

 

       Nous voulons savoir, quelle  sera la réaction de l’Union Européenne face à cette  conduite  du gouvernement turc. Est-ce que de telles opérations sont compatibles avec les critères européens ? Le respect des critères démocratiques européens ne doit pas permettre à un pays candidat de lutter contre les efforts pour l’instauration de la démocratie et le respect des Droits de l’Homme. Nous demandons à l’Union Européennes, de cesser tout soutien politique et aide financière à l’Etat Turc.  L’Union Européenne doit exiger de l’Etat Turc de trouvé une solution pacifique et une paix honorable, à la cause Kurde, qui est devenu aujourd’hui  aussi une question l’EU.  Nous rappelons que la législation de l’Union Européenne  impose le respect des cultures,  de la langue et de la civilisation des peuples composants  chaque nation, à l’intérieur de chaque pays.  le respect ce principe fondamental est une condition absolue à la menée de négociations d’entrée dans l’Union Européenne.  

            Malgré toute provocation de la Turquie, les Kurdes sont bien déterminés à faire des efforts afin que la paix et la démocratie soient garanties en Turquie. Aucune répression de l’état turc ne fera  pas reculer la lutte du peuple kurde.

 
Notre  peuple condamne cette terreur de l’Etat Turc et appelle à la solidarité internationale avec le peuple Kurde.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu